peintures.

13 févr. 2010



acrylique sur toile,300/210cm

Dans « miasmes », on est dans une ruelle recouverte d’un amoncellement d’éboulis. Beaucoup de gens s’agitent. Je n’ai traité que les vêtements des personnages. Les gens sont de la couleur du fond qui est noir.
Il y a ce même procédé dans « la veillée » ou « la chemise blanche ». Les humains sont signifiés en creux par leurs vêtements.





Groupe Facebook :

Membres

Qui je suis :

Ma photo
Toulouse, 31, France
Né en 1961 à Paimpol, Vit et travaille à Toulouse, Professeur Agrégé en arts plastiques, Enseigne à l’Université à Toulouse.